Critique du contrôleur de jeu mobile GameSir X3

Il y a quelques semaines, j’ai examiné le Gamesir X2 et j’ai été agréablement surpris par le facteur de forme du produit. Après moins de deux mois, Gamesir a eu la gentillesse d’envoyer le X3 pour examen. Et il y a quelques améliorations intéressantes.

Dans mon test du X2, j’ai expliqué mon expérience médiocre avec les contrôles sur écran tactile pour les jeux mobiles. Les commandes de l’écran tactile sont généralement maladroites, en raison de l’absence de retour sensoriel sur le verre lisse. Il n’y a simplement aucun indicateur de l’endroit exact où se trouvent vos pouces. Il serait utile que vous détourniez le regard du jeu pour remettre vos pouces sur les commandes. C’était le cas avec les émulateurs et les jeux Android natifs. J’ai trouvé très difficile de jouer à des jeux avec des manettes à l’écran plutôt qu’avec des commandes optimisées pour le toucher.

Manette de jeu mobile GameSir X3 (recto et verso)

J’ai vu beaucoup de contrôleurs avec des options de téléphone de montage, qui semblent fonctionner. Pourtant, je ne les ai jamais considérés comme de véritables accessoires de jeu mobiles. Ils ne font que réadapter des facteurs de forme existants pour monter un smartphone. Je ne pense pas que le Gamesir X2 était le premier de son genre. Mais ce qui a attiré mon attention, c’est la connexion USB-C de la manette avec la possibilité de recharger la batterie. Contrairement aux solutions Bluetooth qui bloquent le port de charge de votre téléphone, le X2 l’exploite. (En gardant à l’esprit qu’il existe une version Bluetooth du X2).

Le Constructions du Gamesir X3 sur les mérites du X2 et améliore ou élimine également certaines des principales lacunes du X2, avec des options de personnalisation, une nouvelle conception de la poignée de la main et un refroidissement supplémentaire.

Spécifications du Gamesir X3

Spécifications du Gamesir X3

Le X2 a été produit en version USB-C, Lightning et Bluetooth. Mais cela ne semble pas être le cas pour le X3 (du moins pas encore, en tout cas).

Support de la plateforme (dépendant du modèle) : Android (9+)
Refroidissement : Coussin de transfert thermique de 4 000 mm2 -> plaque de cuivre -> module de refroidissement à effet Peltier -> dissipateur thermique -> ventilateur de 7500 tr/min avec éclairage RVB
Connectivité (dépend du modèle) : USB C vers le téléphone, passage de charge USB-C, alimentation USB-C vers le refroidisseur
Compatibilité avec la taille du téléphone : 110mm à 179mm
Passage de charge : USB C (selon le modèle de téléphone)
Poids : 270g
Commandes fixes pour le jeu : 4x gâchettes, Start ([S]), Select ([G])
Commandes de jeu personnalisables : 2x sticks, ABXY, D-Pad
Boutons de fonction : Capture d’écran, bouton Home
Taille : 180mm x 88mm x 48mm

Spécifications du GameSir X3

Le X3 a apporté plusieurs améliorations par rapport au X2, dont certaines ont été notées. La personnalisation des boutons est un exemple. Mais le X3 présente plusieurs nouveautés.

Premières impressions

La première chose que j’ai remarqué à propos du GameSir X3 est qu’il est beaucoup plus grand que le X2. Je dirais qu’il pèse environ deux fois plus lourd, aussi. C’était évident dès que j’ai ouvert l’emballage et vu le boîtier. Bien qu’elles ne soient qu’un peu plus longues et un peu plus larges, elles sont nettement plus épaisses.

La disposition des boutons par défaut de la X3 est celle de la Xbox ABXY plutôt que celle de la X2 (variante USB-C) qui ressemble à la Switch BAYX. Je considère que c’est un changement bienvenu, mais c’est sans importance étant donné qu’ils sont personnalisables.

Le mécanisme de rétention a été revu pour s’adapter à la fonctionnalité de refroidissement. Contrairement à la mâchoire de retenue linéaire unique du X2, le X3 a un curseur linéaire à ressort de chaque côté du refroidissement qui attire les poignées de la paume de la manette vers l’intérieur.

Premières impressions

Avec l’épaisseur supplémentaire de la X3, on obtient une surface de prise en main très appréciée. Le corps plus fin de la X2 laissait mes mains désireuses de s’accrocher davantage. Le X3 n’offre toujours pas l’expérience de la prise en main d’une manette de Xbox ou de PlayStation, mais il est grandement amélioré par rapport au X2 avec une prise en main plus complète et un corps généralement plus épais.

Le refroidisseur est un ajout intéressant. Certains téléphones en bénéficieront beaucoup plus que d’autres en fonction de leur construction générale, par exemple si le SoC se trouve du côté de l’écran ou de l’arrière du PCB, ainsi que les types de matériaux utilisés pour la construction de l’arrière du smartphone et l’épaisseur de ce matériau.

Cela ressemble plus à un gadget, mais même s’il enlève quelques degrés au SoC du téléphone, cela peut se traduire par des améliorations significatives des performances en termes de framerates et d’autonomie. Bien que le ventilateur nécessite une alimentation externe (il n’y a pas de batterie), on peut dire que vous pourriez tout aussi bien charger le téléphone au lieu de faire fonctionner le ventilateur.

Cela nous amène à la situation gênante de l’alimentation du refroidissement. Le refroidisseur nécessite une alimentation externe, ce qui est bien. Un port USB-C pour charger le smartphone et un port USB-C séparé pour alimenter le ventilateur provoquent une maladresse particulière. Je ne suis pas sûr que le ventilateur génère trop de bruit électrique pour partager la puissance du smartphone. Ou si l’acheminement de l’alimentation à travers la mâchoire de rétention était trop délicat. Mais GameSir a certainement manqué une occasion d’améliorer le X3.

La dernière différence visible est que le connecteur USB-C pour le smartphone connecté a été déplacé du côté gauche sur le X2 au côté droit sur le X3. Je ne suis pas sûr qu’il y ait une raison technique à cela. Mais en tant que droitier, je pense que c’est logique.

L’une de mes premières impressions du X2 était qu’il était léger et avait une sensation de vide. Ceci, combiné avec le cliquetis du ressort de la mâchoire de rétention lorsqu’elle est secouée, donne une impression de bon marché. Le X3 apporte d’énormes améliorations à cette sensation, malgré le partage des mêmes matériaux de construction. Les parties de la manette sont aussi creuses que celles du X2, mais le poids du refroidisseur augmente la densité du X3 au point qu’il ne semble plus creux comme le X2. Et sans les bruits de cliquetis ou les vibrations de la mâchoire du X2, le X3 se sent beaucoup mieux dans les mains.

Dans la boîte

Le X3 est livré avec un étui dont le style est identique à celui du X2, malgré la différence de dimensions. Les boîtiers sont presque identiques une fois les dimensions prises en compte. Il y a une petite exception au niveau du motif de tissage sur la coque noire, qui est plus serré sur le boîtier du X3.

Le GameSir X3 est emballé dans une mallette avec des accessoires

  • un câble USB-C (USB 2.0)
  • Deux baguettes supplémentaires “highrise”
  • Quatre capuchons de surface concave pour les leviers de commande (en plus des capuchons convexes préinstallés)
  • Capuchon à facettes du D-pad
  • Manuel d’utilisation
  • Une note de remerciement
  • Carte de certification
  • Et quelques autocollants.

Dans la boîte

L’inclusion par GameSir du câble USB-C est agréable, même s’il n’est que de type USB 2.0. Il semble être de qualité décente. La texture de la gaine du câble est faite d’un matériau satiné agréable au toucher. Les deux extrémités du câble sont personnalisées avec l’insigne du coq de GameSir, ce qui est une touche agréable.

J’ai trouvé les sticks du X2 un peu courts. Pour cette raison, j’ai été heureux d’inclure les alternatives plus grandes. Ils sont remarquablement faciles à changer grâce à la combinaison d’un mécanisme de clippage et d’un aimant, ce qui les maintient suffisamment en place. En plus de cela, GameSir a fourni suffisamment de capuchons concaves pour les sticks. Ils l’ont fait, non seulement pour la paire de sticks utilisée, mais aussi pour les quatre sticks fournis.

Personnellement, je ne pense pas que la personnalisation du D-Pad change beaucoup le gameplay. Je pense que c’est une option de personnalisation intéressante, mais il n’y a pas grand-chose à dire, à part un style légèrement différent de celui des autres casquettes.

Dans l’ensemble, je dirais que GameSir a voulu s’assurer que vous aviez tout ce dont vous aviez besoin pour partir du bon pied. Je pense que leur effort pour rendre le X3 personnalisable est louable.

Utilisation du GameSir X3

Confort

Heureusement, le X3 partage le même connecteur USB-C flexible et inclinable que le X2, ce qui rend la connexion de votre smartphone beaucoup plus facile et plus sûre. La double mâchoire du X3 facilite également l’insertion de votre smartphone, car vous n’avez pas besoin d’exercer autant de pression pour ouvrir les mâchoires.

Le corps plus large du X3 le rend beaucoup plus confortable que le X2, à mon avis. La poignée palmaire plus complète et le contour supplémentaire qui l’accompagne rendent le X3 beaucoup plus facile à tenir. Au lieu de reposer maladroitement dans votre main, vous avez quelque chose à serrer. Cela sera particulièrement utile pour tous ceux qui jouent à tout moment.

La facilité de personnalisation est un peu mitigée. Les sticks sont très simples à changer. J’ai été surpris de voir à quel point c’était indolore, compte tenu du fait qu’ils étaient bien fixés. Le D-Pad, par contre, était un peu difficile.

C’est peut-être dû au fait que je ne voulais pas le casser, mais j’ai dû le retirer lentement. J’ai eu l’impression que la force nécessaire pour retirer le bouchon installé était presque suffisante pour casser l’appareil, mais j’ai peut-être été trop prudent. Les boutons ABXY sont également un peu étranges. Ils sont faciles à retirer, à condition de bien les saisir. Ils ne nécessitent pas beaucoup de force, mais très peu de saillies pour les saisir.

Gameplay

L’utilisation de la manette avec les jeux qui la prennent en charge est aussi simple que de la brancher. Je n’ai pas encore rencontré un jeu qui n’a pas pu fonctionner avec lui. Cela est dû en grande partie au fait que le X3 utilise une entrée de manette standard pour Android, que tout jeu compatible avec la manette prendra en charge, ce qui est idéal.

Comme tous les autres boutons, les gâchettes ne sont que des boutons et non les gâchettes analogiques typiques des manettes de console. Selon le jeu auquel vous jouez, vous pouvez perdre un peu de contrôle, mais il faut s’y attendre avec des manettes compactes comme la X3.

Je n’ai pas été entièrement impressionné par les sticks. J’ai trouvé qu’elles manquaient de sensibilité entre le centre et leurs extrémités. C’est peut-être dû à mon manque de dextérité avec les petites manettes, mais elle n’a pas la même sensation de qualité que les manettes Xbox et PlayStation.

Le X3 s’est considérablement amélioré par rapport au X2, en particulier dans les domaines du confort et de la personnalisation. La principale critique que j’avais formulée à l’égard de la X2 concernait le confort, qui, bien qu’il ait été considérablement amélioré, n’a pas été mis à profit. C’est pourquoi le confort reste ma principale préoccupation avec la X3. Je pense qu’elle peut encore être particulièrement inconfortable pour les personnes ayant des mains de taille moyenne ou plus grandes.

J’étais vraiment curieux de connaître l’efficacité du refroidissement fourni par le X3. GameSir affirme qu’il peut maintenir votre téléphone à 30 degrés Celsius de moins pendant une demi-heure de jeu. Il y a beaucoup de produits gadgets sur le marché, alors cette affirmation a piqué ma curiosité et j’ai voulu la tester.

Refroidissement actif du GameSir X3

Le système de refroidissement actif du X3 se compose de cinq éléments principaux. Le contact avec le téléphone est assuré par un tampon en silicone de 4 000 mm2 (40 cm2). Cette plaque s’étendra probablement verticalement au-delà de la largeur de la plupart des appareils, mais la surface sera sûrement utile. Derrière le tampon de refroidissement se trouve une plaque de cuivre. Il semble qu’elle soit là pour aider à déplacer la chaleur des zones les plus éloignées du silicone vers le centre du cuivre, où le composant, le module de refroidissement Peltier, est centré en face du tampon en silicone.

Refroidissement actif du X3 de GameSir

Le module de refroidissement Peltier est un dispositif qui exploite l’effet de refroidissement thermoélectrique Peltier. Essentiellement, l’énergie thermique peut se transformer en énergie électrique en appliquant un courant électrique à travers des jonctions faites d’alliages sélectionnés. Ce nouvel effet est le pendant de l’effet Seebeck, qui génère de l’électricité à partir de la chaleur. D’un autre côté, l’effet Peltier peut être utilisé pour aider à déplacer la chaleur dans les conceptions limitées par l’espace.

Enfin, il y a le dissipateur thermique et le ventilateur, que j’estime à environ 45 mm. Le dissipateur thermique est assez intéressant en soi. Les ailettes sont disposées autour du ventilateur. Le ventilateur aspire l’air à 7 500 tr/min et le pousse vers l’extérieur à travers les ailettes. Le design semble être très efficace pour quelque chose d’aussi compact.

Malheureusement, il semble que mon téléphone soit incompatible avec ce refroidissement pour plusieurs raisons. J’ai un Google Pixel 4 5G, ad le matériau arrière est en plastique, qui n’est pas connu pour une bonne conductivité thermique…. De plus, lorsque je tape sur l’arrière, je peux entendre qu’il y a un espace, c’est-à-dire de l’air. Exacerbant le problème, le processeur et la mémoire du Pixel 4a 5G sont du côté de l’écran de la carte mère. Cela ajoute plusieurs couches entre le refroidissement du X3 et le CPU. Tout cela pour dire que votre kilométrage variera considérablement en fonction du modèle de votre téléphone.

Cependant, je peux dire que lorsque le ventilateur fonctionne, le coussin refroidisseur est très frais. Je ne serais pas surpris que les affirmations de GameSir soient tout à fait exactes, mais seulement dans les meilleures conditions.

Plaintes et inquiétudes

Mon plus grand reproche au sujet du GameSir X3 reste le confort. Il est bien meilleur que le X2. Je me vois très bien passer une heure ou deux avec le X3. Mais il y a encore de la place pour l’amélioration.

Les manettes de consoles ont presque perfectionné le design des manettes. Que vous préfériez la Xbox ou la PlayStation, les deux sont très confortables, et il faut peu de temps pour passer de l’une à l’autre. Je pense que le X3 pourrait être le même si seulement il y avait une personnalisation des poignées arrière. La possibilité de passer à un jeu de poignées idéales pour la taille de votre main et votre confort général porterait le X3 au même niveau de perfection que les manettes de la Xbox et de la PlayStation.

Les autres préoccupations ne sont que des répétitions de mes préoccupations concernant le X2. Le X3 ne permet pas de connecter des écouteurs. C’est parce que le X3 obstrue le 3.Le X3 est équipé d’une prise jack de 5 mm et ne permet pas de faire passer le son par son port USB-C. Cependant, même si l’USB-C permettait de faire passer le son, il faudrait toujours choisir entre le son et la charge. Ce qui nous amène à la plainte suivante.

Le X3 a déjà deux ports USB-C. L’ajout d’un troisième port serait plutôt gênant. Une meilleure disposition serait d’avoir un seul port de charge/alimentation. Un port d’alimentation unique situé à un endroit qui ne gêne pas ou n’interfère pas avec le jeu. Puis un port USB-C pour l’audio et un port 3.Prise audio de 5 mm. Je pense que cela couvrirait la plupart des cas d’utilisation.

Réflexions finales sur le GameSir X3

Le X3 présente une tonne d’améliorations. GameSir a fait un réel effort pour faire un meilleur produit. Ils ont amené le X3 au-delà des petits changements itératifs et ont incorporé des innovations inédites. Ce n’est pas un produit parfait, mais la quantité de changements que GameSir a apportés au X3 me donne envie de voir un modèle X4.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *